Écrire un spectacle vivant

Ecrire un spectacle vivant
Comédie. Drame. Sketch. Théâtre ama­teur.

Ecrire un spectacle vivantLouis Timbal-Duclaux

Vous voulez écrire une pièce de théâtre, ou un sketch, pour les jouer entre amis, pour une troupe où vous jouez, ou que vous ani­mez, ou soutenez… La dif­fi­culté majeure est que, de tous les gen­res, l’écriture théâ­trale est la plus con­trainte.
Écrire du théâtre, c’est se heurter à toute une série de con­traintes matérielles, autrement red­outa­bles…

1- La struc­ture de la pièce. Con­traire­ment au roman où l’auteur peut s’étendre, une pièce demande une écri­t­ure resser­rée, con­cen­trée pour tenir en (dis­ons) deux heures, ou moins. D’où la néces­sité de la com­mencer alors que l’action est déjà en cours, et de ne retenir que les épisodes sail­lants, en sug­gérant le reste.

2 — Le style théâ­tral : il ne con­siste ni en la copie du par­ler ordi­naire, ni dans celle du “style lit­téraire” soutenu. Il faut écrire non pour être lu, mais pour être dit. Avec l’orateur qui écrit son futur dis­cours, le dra­maturge est le seul pour qui l’écrit n’est pas le pro­duit fini, mais un pro­duit inter­mé­di­aire, des­tiné à être déclamé face au pub­lic. De plus, l’écriture théâ­trale est un “texte” qui com­prend non seule­ment des mots, mais encore des gestes et des silences. C’est donc un genre non pas pur, mais mixte. Une pièce peut paraître fade à la lec­ture, alors qu’elle ren­dra beau­coup sur scène, et inverse­ment.

L’AUTEUR : Louis Tim­bal Duclaux a écrit une dizaine d’ouvrages pub­liés dans notre col­lec­tion “Guides Pra­tiques” et de nom­breux autres sur les tech­niques d’écriture chez qua­tre édi­teurs. Il ani­me des con­férences et des stages d’écriture.

124 p., 17 euros;

COMMANDER CE LIVRE

J’écris une pièce de théâtre

J'écris une pièce de théâtre
Faire éditer une pièce. Per­son­nages, décors, mise en scène. Pièces chan­tées, mélo­drames, tragédies…

J'écris une pièce de théâtreHenri Prémont

Vous voulez écrire une pièce de théâtre. Vous en avez porté l’idée, vous l’avez struc­turée et main­tenant est venu le temps de pren­dre la plume. Quelle forme, alors, don­ner à votre pièce ? Com­ment con­stru­ire l’intrigue ? Quel rythme don­ner à la pro­gres­sion de l’histoire ? Com­bi­en d’actes faudra-t’-il écrire ? Allez-vous com­mencer par un syn­op­sis ? Com­ment tra­vailler vos per­son­nages et vos décors ? Maîtrisez-vous le traite­ment des dia­logues ? Quel vocab­u­laire prêterez-vous aux per­son­nages ?

Voilà des ques­tions incon­tourn­ables dont vous trou­verez nom­bre de répons­es dans cet ouvrage. Mais l’auteur vous pro­pose aus­si des pistes pour faire éditer votre pièce, pour la faire jouer, et même pour la soumet­tre à dif­férents prix d’écri­t­ure théâ­trale. J’écris une pièce de théâtre se révélera aus­si un irrem­plaçable doc­u­ment de cul­ture théâ­trale.

L’auteur : Écrivain belge, Hen­ri Pré­mont a eu des activ­ités mul­ti­ples depuis près de 45 ans : jeux télévisés, films sci­en­tifiques, nou­velles de SF, adap­ta­tions d’auteurs lati­no-améri­cains, émis­sions de sig­ni­fi­ca­tion de rêves ‘radio et TV), con­férences de para­psy­cholo­gie. Auteur de plusieurs essais, il est lau­réat de plusieurs prix lit­téraires (Con­te de Noël, Nos­tradamus, Nou­velle fan­tas­tique). Il col­la­bore à écrire Mag­a­zine et à plusieurs autres revues (Av Indus­trie, Brux­el­loise, L’Hérault Judi­ci­aire et Com­mer­cial, l’Aube, le Tarn, Pyrénées-Rous­sil­lon). 158 p., 22 euros.


COMMANDER CE LIVRE